Grèce: Le gouvernement à la chasse contre les sites illégaux

Alors qu’en août 2011, le Parlement grec a validé le projet de loi sur la libéralisation du marché des jeux de casino et jeux d’argent en ligne, mais récemment, le gouvernement grec a fait savoir à la Commission Européenne qu’il compte mettre en œuvre des mesures de répression. Le gouvernement va ainsi imposer aux opérateurs illégaux qui continuent de proposer leurs offres aux internautes du pays des mesures sévères.

Le gouvernement grec prévoit en ce moment de rédiger une liste noire des opérateurs non licenciés qui opèrent illégalement dans le pays. Cette liste sera d’ici peu fournie aux FAI (fournisseurs d’accès internet) afin que ces derniers bloquent ces sites de casino en ligne illégaux. Ces derniers peuvent risquer jusqu’à 100.000 euros d’amende. Les sites non licenciés ne sont pas les seuls concernés par ces mesures de répressions, les joueurs qui accèdent à ces salles peuvent se voir infliger jusqu’à 1.000 euros d’amende en cas de recours à ces sites illégaux.